Europe : la Grèce toujours au centre des préoccupations

Les indices des actions européennes avaient commencé la journée en force ce vendredi 19 juin 2015. Mais ce fut, si l’on peut dire ainsi, le calme avant la dégringolade suite à l’ouverture de Wall Street. La séance a même été surnommée le jour des quatre sorcières en référence avec la date d’expiration de nombreuses options et contrats, jour difficile pour investir en bourse donc.

De son côté, Athènes tient la route avec son +1,5 %. Lisbonne fait, quant à elle, +1 %. Et les chiffres ne cessent de diminuer de Madrid (0,7 %) à Londres (0,1 %) en passant Zurich et Amsterdam. De l’autre côté de l’Atlantique, à New York plus précisément, le Nasdaq perd 0,2 % de sa valeur.

Les experts n’étaient pas surpris de voir l’incapacité des ministres des Finances de l’Union européenne à trouver une issue pour le cas de la Grèce ce jeudi. Pour rappel, le refinancement de la Grèce était à l’ordre du jour de la réunion, une énième tentative de sauver ce pays. D’autant plus que le remboursement d’une partie de ses dettes contractées auprès du FMI approche à grands pas.

Toutefois, on pourrait s’attendre à un rebondissement intéressant de la situation ce week-end, selon Tony Cross, un expert de chez Trustnet Direct. En effet, le cas de la Grèce reviendra sur le tapis lors de la session extraordinaire du sommet européen, une petite lueur d’espoir qui sans doute influencera le marché.

Dans le cas où aucune solution n’est trouvée, chez BofA-Merrill Lynch, on pense que les autorités européennes essayeront autant que possible d’éviter le scénario d’évincement de la Grèce de leur groupe. Pour l’heure, on sait que la BCE serait disposée à octroyer des financements à certaines banques grecques.

Information encourageante de la journée, la France semble bien à trouver son cap pour se sortir de la crise lentement. Selon l’Insee, le PIB français observerait une augmentation de +1,2 % contre +0,2 % l’année précédente (2014).

Dans la rubrique des valeurs, l’International Airlines Group fait bonne figure à Londres avec une croissance de +0,4 %, même après présentation d’une offre pour le rachat de la compagnie Aer Lingus à hauteur de 1,4 milliard d’euros. Pour la capitale française, Elior gagne 2,9 % grâce à l’initiative de Berenberg.

Profiter de l’offre bonus etoro ou de l’offre bonus etx capital pour trader en ligne et spéculer activement sur les variations de taux de change ou de valeur des indices boursiers et de matières premières.

Découvrez plus avant le broker en ligne UFX markets

Cliquez Ici